BLC
BLC
BLC
BLC
BLC
BLC
BLC

L’élaboration d’un concept de maisons modulables pose des questions essentielles ; Qu’est ce qui constitue la modularité ? et, Quelles sont les limites du modules ?

Il s’agit de comprendre dans quelle mesure on considère l’élément suffisamment abouti pour qu’il soit reproductible sans pénaliser la diversité et la qualité architecturale. Alors des choix sont à faire, allant de la structure jusqu’aux éléments de finitions.

Ici l’idée est de dire que la trame structurelle doit être simple est figée pour poser des limites à l’adaptation. Ainsi un module de portique métallique est déterminé comme trame structurelle. Seules les finitions des pentes de toitures sont adaptables. Le module structurel représente donc un rectangle d’environ 6m sur 3m, permettant la mise en place de l’ensemble des éléments programmatiques de l’habitation individuelle.
De même il semble important de fixer certains aménagements intégrés à ladite trame offrant suffisamment de possibilité de composition, mais, une fois encore, limitant les possibilités d’adaptation. Une liste de modules de composition pré dessinés, combinables ‘à l’infini’ et regroupant l’ensemble des éléments de programme essentiels de la maison, est proposée.

L’intention est d’optimiser les études de conception tant architecturales que structurelles dans l’optique d’un gain de temps, donc une économie de coût.

Le projet prévoit les adaptations et choix d’individualisation dans diverses finitions ;
- Les habillages extérieurs
- Les ouvertures
- Les revêtements intérieurs,..

Chaque maison est totalement unique mais issue d’une logique modulaire. Il est essentiel de garder à l’esprit l’importance du lieu et de la composition « en plan de masse » pour que le bâtiment trouve et justifie son positionnement et sa volumétrie dans le site sur lequel il s’implante.

BLC

  • Categories →
  • Logement
 
Back to top